Pour nous joindre le 02 47 93 13 32 ou contact@lesjardinsderabelais.fr

D'où ça vient ?

L’idée de combiner la production de poissons et de végétaux dans un système intégré n’est pas nouvelle. Des modes de culture proches de l’aquaponie se pratiquaient, notamment en Amérique Centrale et en en Asie.

En Amérique Centrale ce sont les Mayas qui ont commencé à cultiver sur des radeaux de roseaux flottants sur des lacs poissonneux. Ces radeaux ont ensuite été transformés par les Aztèques en îlots artificiels cultivables entourés de réseaux d’eau, appelés chinampas. Ils utilisaient la boue riche en substances nutritives et l’eau des canaux pour accroître leurs productions.

En Asie les poissons étaient introduits directement dans les rizières. Ainsi chaque élément bénéficiait de l’apport de l’autre. Nous étions déjà au sein d’un cercle vertueux.

Dans les années 70 / 80, les américains se sont vivement intéressés à ce que faisaient nos ancêtres et ont découvert que l’eau issue de l’élevage de poissons en eau douce constituait une source intéressante de nutriments pour des productions végétales hors sol.  De nombreuses expérimentations ont suivi et c’est ainsi que l’aquaponie est née. Aujourd’hui ce mode de culture est utilisé dans plusieurs pays en production familiale, fermière ou industrielle. C’est en 2013 que la France commence à s’intéresser au sujet en lançant notamment le programme de recherches APIVA (AquaPonie Innovation Végétale et Aquaculture).

L’association de pratiques culturales ancestrales et la technologie moderne offre de belles perspectives de production sans aucun apport d’engrais ou de produits chimiques.

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: